De la politique face aux associations


Avez vous remarqué à quel point les groupes de pression façonnent la politique aujourd’hui? j’entends par là les associations de tout crin, les lobbies, syndicats et autres…

Au delà du vote, le citoyen est appelé à participer à la Res Publica, et à interagir sur les affaires qui le concernent. On a pu voir, au sortir de la 2nde guerre mondiale sous la IV République ces forces vives de la nation prendre part à la reconstruction de notre pays, au sein du Conseil Économique et Social.

Mais, depuis la « révolution » de Mai 68, ces connards ont rêvé d’une société horizontale: tout le monde est « égal » ( à qui? à quoi? on ne sait pas…). Fini la verticalité, fini la transcendance. On constate qu’aujourd’hui les réseaux sociaux sont basés sur cette horizontalité. (il y a qu’a voir Besson et Morano s’exciter sur twitter…Il n’y a plus la distance qu’exige un poste ministériel on est tous copains, on se tutoie tous, sous prétexte de rapprocher le citoyen des politiques). Cette crise culturelle et sociale associée à la fin des Trente Glorieuses et l’arrivée du chômage de masse (auquel j’apporte ma modeste contribution 😉 ) a profondément et durablement bouleversé notre tissu social. On se trouve actuellement face à une dichotomie désormais ancrée: d’une part une certaine logique d’autonomie radicale hyper-individualiste, et d’autre part un avenir social et professionnel bouché. Pour les élections de 2012 l’avenir politique n’est plus porté par une Espérance collective, terminée la transformation sociale!

Méfions nous des discours de gauche ( et de Cécile Duflot 😉 cf ce bon vieux Gerra sur RTL)et boboïsant qui font croire au commun des mortels que les mouvements associatifs sont porteurs de démocratie… le peuple français est profondément généreux et nombre d’associations dispensent leur générosité sans attendre en retour quelqu’aides ou subsides de l’État. Mais, je ne vais l’apprendre à personne, nombre d’entre elles se portent partie civile à la moindre entorse au politiquement correct. (suivez mon regard…) dès lors, la parole de la société civile est kidnappée. Et dès lors on va entendre: les Français ceci, les Français cela…

La parole du peuple est aujourd’hui instrumentalisée à des fins communautaristes, et on débouche sur un État schizophrène qui se trouve aujourd’hui dans l’obligation de répondre aux exigences de clients Rois. (Il n’y a qu’à voir la loi qui punie la négation des génocides, on a vu les Turcs et les Arméniens battre le pavé parisien).

La politique ne peut et ne doit pas se limiter à répondre au clientélisme des associations car cela va à l’encontre des intérêts de la nation. La politique doit garder sa dimension transcendante sinon elle reste la marionnette des groupes de pression et on se retrouve avec cette république bananière. Il ne faut pas croire que mettre des ONG, des écolos, des représentants d’associations à l’intérieur de l’État sert la démocratie. Au contraire,c ‘est l’amener à sa chute totale.

Publicités
Comments
4 Responses to “De la politique face aux associations”
  1. Skandal dit :

    Et vous oubliez d’autres groupes de pression bien plus puissant : Syndicats, Franc-Maçons, Enarques, Députés/Sénateur et j’en passe et des meilleurs…

    J'aime

    • @Skandal: les syndicats sont cités au début de l’article.
      je n’ai pas parlé des Francs-Macs mais bien entendu ces derniers sont à la solde des groupes de pressions. Ils n’ont pas forcément une grande visibilité mais ont un pouvoir de nuisance dramatiquement infini…Et dans le même sac je place les parlementaires/énarques qui avance dans des intérêts individualistes et non dans le sens de la nation.

      J'aime

      • Skandal dit :

        Effectivement, veuillez pardonnez ma mauvaise lecture…

        Le non cumul des mandats et la limitation du nombre de mandat possible me semble être une indispensable réforme si l’on veut un tant soit peu de changement dans ce pays.

        J'aime

      • C’est exactement ce qu’il faut. Quand on voit que un mec est maire, député ou sénateur, président d’un conseil régionnal, membre de plusieurs conseils d’administration, et rapporteur d’obscures commissions il y a de quoi être dégouté de cette « démocratie »

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :